Santé
5
min de lecture

Pourquoi consulter un psy?

Qu'est ce qui motive une consultation avec un professionnel de la psychologie, quand doit-on le faire et comment savoir s’il est judicieux de consulter.

Publié le
3/12/2023
Auteur:
Claude Lefort
Partager

Aller voir un « psy »  n’est pas une démarche facile. D’abord, parce qu’il s’agit de reconnaître qu’on ne va pas bien, de prendre conscience, au moins partiellement, d’une forme de mal-être psychique, ce qui peut être difficile à accepter. On a naturellement tendance à minimiser ce qui ne relève pas d’une « vraie maladie », à penser que ça va passer tout seul, bref à présumer de ses forces.

Nous avons beau essayer d'oublier la vérité, la vérité ne nous oublie pas.

Ensuite parce qu’il faut accepter l’idée de se faire aider par quelqu’un qu’on ne connait pas, alors que la tendance naturelle voudrait qu’on parle d'abord de ses difficultés à ses proches, sa  famille, ses amis. Et pourtant, malgré leur bonne volonté et leur écoute, les proches ne sont souvent pas les mieux placés pour vous aider. Les troubles psychiques nécessitent en effet une écoute objective, une certaine distance affective que les proches n’ont pas et qui requièrent l’aide d’un professionnel: psychologue, psychothérapeute, psychiatre, ou bien psychanalyste.

Franchir ces deux premiers obstacles est donc difficile, mais si vous en êtes déjà là, si vous avez pris la décision d’aller voir « quelqu’un », c’est un bon début.

Une analogie fréquemment entendue pour le rôle du thérapeute analytique, un rôle qui revendique l'autorité sur le processus mais l'incertitude sur le contenu, est celle du guide de voyage. Si l'on marche dans une jungle étrangère, on a besoin d'être accompagné par quelqu'un qui sait comment traverser ce terrain sans courir de danger ou tourner en rond. Mais le guide n'a pas besoin de savoir où les deux parties émergeront de la nature sauvage ; il ou elle n'a que les moyens de rendre le voyage sûr.

Quand consulter?

Les idées reçues quant au fait de consulter un professionnel de la santé mentale sont encore nombreuses. Perçu parfois comme un aveu de faiblesse ou de folie, consulter n’est pas toujours évident et l’on se demande souvent quelle raison justifie une prise de rendez-vous.

Beaucoup de personnes vont consulter un psychologue, un psychiatre ou un psychanalyste parce qu’elles veulent évoluer, résoudre une crise, ou parce qu’elles se sentent coincées à une étape de leur vie. D'autres attendent de sentir qu'elles n'ont plus le choix et que leur mal-être est tel qu'il nécessite l'aide d'un professionnel. Certaines personnes ont peur d'admettre qu'elles ont besoin d'aide et ne le font que sous la contrainte ou l'insistance de leurs proches ou d'un médecin.

Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir formulé un diagnostic précis pour pousser la porte d’un cabinet d'un psychologue ou d'un psychanalyste. Les signaux que vous avez perçus sont un très bon point de départ pour déterminer l’aide dont vous avez besoin.

Qui consulter?

Une question qui se pose est celle du type de « psy » à aller voir : psychologue, psychothérapeute, psychiatre ou psychanalyste. Tous ont vocation à traiter les troubles psychiques, mais pas nécessairement exactement les mêmes, (par exemple un malade affecté de troubles psychotiques graves doit impérativement être pris en charge par un psychiatre), et surtout pas de la même manière. La différence relève de la méthode de traitement et de la formation.

Dans l'article "Comment et sur quels critères doit-on choisir un psy?", j'explique les différences entre les professionnels de la santé mentale, les différentes formes de psychothérapies et les critères à considérer pour faire un choix entre un psychiatre, un psychologue et un psychanalyste.

Il est important de comprendre ces différences afin d'éviter des déconvenues dès les premières séances et risquer ainsi de renoncer à une aide qui peut être précieuse. Le bouche-à-oreille et les recommandations d'amis ou de parents peuvent de se révéler inutiles si vous ne comprenez pas le champ d'application thérapeutique du professionnel que vous aurez en face de vous et le type d'aide qu'il est en mesure de vous apporter.

Certains psychologues et psychiatres sont spécialisés dans les troubles de l'alimentation, les troubles post-traumatiques ou les addictions, d'autres dans les troubles de l'enfance et de l'adolescence, ou les problèmes de couple. Renseignez-vous au préalable sur ces spécialisations avant de prendre rendez-vous.

Au-delà de la technique utilisée ou de la formation, le plus important reste la relation thérapeutique. Elle se caractérise par le sentiment d’être écouté, compris, non jugé, en sécurité et en confiance. Ce sentiment se révèle généralement à vous dès les premières séances.

Qu'est ce qui motive une consultation?

Notre parcours personnel conduit parfois à être confronté à des difficultés variées que l’on ne parvient pas à surmonter seul. Celles-ci peuvent alors impacter tous les aspects de la vie quotidienne. Un sentiment de blocage ou d’incapacité à avancer et à dépasser une épreuve peut être un élément déclencheur de consultation.

Un accompagnement ou soutien psychologique peut être nécessaire lorsqu'un évènement traumatique ponctuel survient dans votre vie, tel un deuil, une séparation, une maladie grave, un échec professionnel ou une perte d'emploi.

Lorsqu’on se sent angoissé, stressé ou déprimé de manière chronique , ces sensations peuvent se répercuter sur le quotidien, le rendant particulièrement inconfortable au point d’entraîner des difficultés au travail, à l’école ou dans la vie familiale et personnelle. Parfois, cela peut aller jusqu’à provoquer des symptômes physiques : migraine, douleur musculaire, sensation d’étouffement, vertiges etc.

Le rapport aux autres peut parfois devenir une source de souffrance ou de conflit. De telles situations peuvent se produire au travail, entre proches comme au sein de la famille. Si les difficultés relationnelles se règlent le plus souvent d’elles-mêmes par l’échange, il arrive des fois où un blocage s’installe. Faire appel à un professionnel de la psychologie peut aider à déverrouiller ces situations et réinstaurer le dialogue.

Différentes raisons peuvent conduire à vouloir apporter un changement durable à sa vie. Le fait de vouloir trouver un sens à sa vie, ou simplement de modifier des habitudes, d'apaiser un mal-être, de trouver des réponses à des questions existentielles. Parfois, nous sentons qu'un mal-être a des origines anciennes et nous arrivons à un stade de notre vie où il nous importe de comprendre et de faire face à des zones d'ombre ou des problématiques récurrentes qui nous poursuivent et affectent notre équilibre psychique et nos relations affectives ou sociales. De nombreuses personnes souhaitent apporter du sens à leur vie en se découvrant. Il s’agit alors de mieux comprendre son fonctionnement intérieur, son identité, de découvrir ses limites, d’être à l’écoute de ses désirs et de ses attentes. On recherche parfois par là un apaisement dans ses relations avec l’autre. Ce type de consultations peut conduire à une thérapie de soutien ou une thérapie psychanalytique ou psychodynamique.

Pourquoi demander de l'aide?

Rechercher l'aide d'un professionnel de la santé mentale pour un problème psychique est tout aussi normal que de consulter un médecin lorsqu'on est atteint d'un trouble physique ou d'une pathologie médicale. Notre santé mentale est de même importance que notre corps et nous sommes responsables des choix qui conditionnent notre bien-être, notre équilibre affectif et émotionnel et notre capacité à faire face avec résilience aux aléas de la vie. II est souhaitable de consulter un psychologue dès que vous ressentez une souffrance psychique, et ne parvenez plus à gérer ou à dépasser vos émotions.

Consulter un professionnel n'est pas une preuve de faiblesse. Bien au contraire, il s'agit d'une preuve de responsabilité, de courage et de générosité envers nous-mêmes et envers nos proches.

D’une façon générale, face aux difficultés, consulter un psychologue ou un psychanalyste peut aider à aller de l’avant et à trouver de l’apaisement, des réponses et un soutien, à condition de ressentir le besoin d’être accompagné et d'avoir conscience qu'une démarche est nécessaire ainsi que la volonté de faire cette démarche. En effet, il sera difficile d’engager une thérapie si la personne consulte contre son plein gré, l’engagement dans la thérapie étant un des éléments de réussite les plus importants.

L'approche analytique

La méthode de psychothérapie analytique, qui est celle que je vous propose, vise à remonter à l’origine, souvent inconsciente et conflictuelle, des troubles psychiques et à renforcer vos défenses contre ces conflits pour vous aider à mieux les gérer et faire en sorte qu'ils ne vous empêchent plus de vous épanouir, afin que vous retrouviez une meilleure relation avec vous-même et avec les autres. La psychanalyse ne s'intéresse donc pas uniquement aux symptômes, mais repose sur un travail en profondeur, pour essayer de dénouer ce qui est à l'origine de ces symptômes, ce qui ne signifie pas nécessairement qu’elle implique un traitement très long.  

Quel que soit le type de soutien ou de traitement qui vous convient, la relation de confiance que vous allez entretenir avec votre « psy » est essentielle. C’est pourquoi je vous invite à venir me rencontrer à mon cabinet pour une première séance de prise de contact qui ne vous engage à rien d'autre qu'à accepter que l'on vous écoute avec bienveillance.

Articles suivants

LIRE
Santé
4
min de lecture

Qu'est que le counseling?

Comprendre la définition du counseling, son but et comment ces techniques peuvent vous aider pour résoudre des problèmes ponctuels.
LIRE
Thérapie
5
min de lecture

Comprendre les mécanismes de l'anxiété

L'anxiété est une émotion commune qui peut parfois devenir si intense et envahissante qu’elle nous fait perdre pied. Phobies, attaques de panique, troubles obsessionnels compulsifs, etc. Dans la population, 5 à 10 % des personnes sont la proie de troubles anxieux de manière chronique.
LIRE
Thérapie
5
min de lecture

L'essentiel à savoir sur la dépression

Apprendre à démystifier les idées reçues sur la dépression afin de mieux comprendre cette maladie et savoir comment se faire aider.